lundi 9 septembre 2013

"Des terroristes islamistes ont enlevé 200 femmes chrétiennes pour les violer à mort."

Voici la traduction de la lettre qui formait l'essentiel de l'article précédent Le sort des Chrétiens syriens.
Cet article est à l'origine rédigé en espagnol et est paru sur le blog Apostolado Eucaristico
Maîtrisant mal l'espagnol, nous avons eu recours à Google Traduction puis nous avons remanié de manière importante le texte ainsi obtenu. Cependant, ne voulant pas déformer le texte, nous nous sommes efforcés de rester le plus proche possible de l'espagnol, ce qui explique le style de l'article.
ADDENDUM: 10 Septembre: nous avons ajouté à la fin de ce message une vidéo: le message des Chrétiens de Syrie. Merci à Chat Huant du Forum Un évêque s'est levé.
Document à télécharger ici, pour faire connaître la réalité de ce qu se passe en Syrie. 
 
"Des terroristes islamistes ont enlevé 200 femmes chrétiennes pour les violer à mort."

C'est le tragique message du prêtre syrien Nader Jbeil :
"Chers amis,
Je vous écris avec le cœur lourd et profondément blessé par la violence des terroristes musulmans qui secoue chaque jour la Syrie et frappe aussi au Liban .
Preuve en est la récente attaque terroriste à Beyrouth, où une voiture piégée, garée par les rebelles islamistes a tué plus de quarante civils et en blessant cinq autres.
La peur et l'horreur est visible aux yeux de tous. Tout rentre dans la spirale dramatique du sang, où des centaines d'innocents perdent la vie chaque jour.
Ceci, chers amis, n'est qu'une goutte dans l'océan de violence que sont obligés de supporter nos frères chrétiens.

En Syrie, une nuit de ce mois d'août à Homs, dans le village chrétien de Marmarita où il existe un sanctuaire dédié à la Vierge, les terroristes islamiques de Jabhat Nusra Front, ont occupé cachés le vieux château qui est une position stratégique et à partir de là, ont accompli un nouveau massacre.

Atrocités sans nom contre des civils innocents devenant victimes de sacrifice dans le tourbillon de violence commis par ces «bêtes» sanguinaires: Trente-cinq chrétiens tués, on ne sait pas le nombre de blessés et plus de deux cents femmes (surtout les filles) séquestrées, littéralement traînées et réduites en esclavage dans le village de Der Zor, bastion terroriste Jabhat à Nusra Front.

Le sort de chacune d'elles est marqué par la violence et la cruauté avec laquelle elles seront torturées et violées à mort, qu'elles accueilleront comme la libération face à un tel mal.

La poursuite des violences dans la ville de Damas, où encore aujourd'hui des terroristes islamistes ont bombardé le quartier chrétien et incendié une autre église, toujours dirigeant leurs attaques au «cœur» des chrétiens qui n'ont pas quitté leur patrie pour défendre ce qu'il y a de plus sacré pour chaque être humain, le droit à la dignité humaine et de pratiquer librement sa foi.

Le but est de détruire à tout prix, les lieux qui depuis deux mille ans ont été le «berceau» du christianisme, et que tous se soumettent à la loi de l'islam, comme cela s'est déjà produit en Afghanistan.

Ce n'est plus un endroit sûr pour nos frères chrétiens, jour après jour, il n'y a que la douleur et les larmes des mères désespérées devant ceux qui tuent leurs garçons et enlèvent leurs filles, des personnes âgées qui, vivant en silence cette horreur sont impuissants face à tant de cruauté et la dévastation, et les parents souffrant impuissants parce qu'ils ne peuvent pas défendre leurs familles et de leur trouver une refuge sûr.

Amis, comme je vous l'ai dit, j'assiste tous les jours à des scènes atroces, qui sont imprimées dans mon esprit, et mon cœur est plein d'angoisse; je vous demande de vous joindre à nous dans la prière fervente et constante au Cœur Immaculé Marie, notre médiatrice auprès de Dieu, parce que la semence de la paix réside dans chaque cœur.

Encore une fois, je vous demande votre appui, il a déjà été fait beaucoup, mais on me demande de faire encore plus, nous avons besoin de toute l'aide que chacun de vous peut nous donner, une aide financière et une assistance matérielle, s'il vous plaît ne me laissez pas pleurer sans assistance, c'est la voix de milliers de cris perçants de ceux qui ne vivent maintenant plus qu' entre la douleur et les larmes et tout et tout ce qui est perdu.

Que le Seigneur vous bénisse vous et vos familles. Votre frère dans le Christ.

Père Nader Jbeil

Directeur de la radio Sawt a Sama (Syrie)

Ajout du 10 septembre:
Le message des Chrétiens de Syrie:
video