mardi 8 septembre 2015

Le geste de François est un point de non retour dans la réintégration de la FSSPX selon un canoniste de la Rote romaine

Source: France Fidèle 
 
M. Fabio Aderno est connu pour être le plus jeune avocat du Tribunal apostolique de la Rote romaine; il a publié une analyse sur le site:  http://chiesaepostconcilio.blogspot.cl/2015/09/confessioni-valide-e-lecite-il-papa-e.html .

 
Dans son analyse, ce canoniste commente le geste du pape et affirme ceci :
 

" Aujourd'hui, donc, au-delà des objectifs de pacification doctrinales entre la Société (FSSPX) et le Saint-Siège, il est clair que non seulement la reconnaissance de la validité - mais aussi la licéité de l'administration du sacrement de la pénitence se présente comme un point de non-retour dans «la question Lefebvre", parce que, regardant par-dessus, la "relaxatio" (ie : l'assouplissement) de la discipline faite par disposition du pape "au cours de l'année de la Miséricorde", il est clair que nous avons déjà jeté les bases d'une reconnaissance concrète de la juridiction que la Fraternité a toujours pensé avoir en raison de l'état de nécessité et qui est conforme à l'esprit des normes générales du code de droit canonique et des principes fondamentaux de la théologie morale. "

 
 
En d'autres termes, et sauf rétractation de Menzingen, une confession faite à un prêtre de la fsspx peut être considérée désormais comme une confession faite à un prêtre de l'église conciliaire ou à un rallié.
 
Il n'y aura donc plus aucune raison pour un prêtre de la fsspx de dissuader un fidèle d'aller se confesser à un rallié.
 
Quant aux fidèles courageux qui ne veulent pas de cette juridiction conciliaire, ils devront attendre un peu ....