jeudi 25 août 2016

« Faites votre devoir, faites beaucoup de bruit toute la nuit »: L’invitation à la fête du pape François aux JMJ de Cracovie


Ils sont plus d’un million de jeunes aux JMJ de Pologne, ces rencontres d’émotion collective organisées par l’église conciliaire. Ils vibrent à l’unisson, ensemble, à travers le sentiment d’appartenir à la grande famille humaine, d’être les vaillants défenseurs de l’humanité et de « ses valeurs« , à l’instar des héros planétaires mangas qui ont bercé leur enfance, de construire un monde nouveau au-delà des différences, des religions, des races, des cultures…
Ils sont, mais ils n’en ont pas conscience, de gentils petits toutous du mondialisme, présents au rendez-vous polonais avec le pape François, le meilleur ambassadeur actuel du politiquement, historiquement, sexuellement et religieusement correct.

Quoi de mieux pour museler définitivement les esprits d’une jeunesse qui se croit libre et qui n’a jamais été autant esclave de la pensée unique que les oraisons mondialistes du pape argentin, tout drapé dans son autorité apostolique, vernis catholique qui camoufle les oripeaux humanistes maçonniques dont il s’est attifé.
Les jeunes réunis à Cracovie ont eu droit en une journée à tous les poncifs habituels aux laïus bergogliens : « Tous ensemble nous ferons de ces journées une vraie fête jubilaire » leur a lancé François, dans un élan de jovialité.


mardi 23 août 2016

Nouvelles d'Austrasie: Austrasian Report 8 (Miles Christi 12)

Austrasian Report VIII

La dernière ascension d’un bon soldat



L’esprit était vaillant, mais la chair fut emportée : pendant quatre longs mois après sa sortie du coma l’abbé Suelo est resté conscient, mais tout ce que la médecine moderne put offrir, ce fut de prolonger son agonie, humiliante et douloureuse.
Dès que son état fut stabilisé, il fut sorti du coûteux hôpital chinois où il était (nous n’avons pas fini de régler les factures) et fut emmené tant bien que mal au séminaire, porté sur son brancard par les séminaristes et ses confrères. C’est d’une attaque cardiaque qu’il est mort deux semaines plus tard, mais avec nous -et non abandonné dans un hôpital- entouré de gens venus le visiter et prier pour lui. Il pouvait répondre par oui et par non, et nous montrait sans relâche le ciel du doigt : « Je rentre à la maison, mes amis, suivez-m’y et nous nous retrouverons ».
Nous sommes très reconnaissants à sa famille de nous avoir permis de l’enterrer dans le sanctuaire de la future chapelle. Son neveu a peut-être la vocation et pourrait venir porter glorieusement son nom.
Durant tout ce temps, le frère Jean a pris soin de l’abbé Suelo, restant auprès de son lit d’hôpital, jour après jour, et me soulageant de tout le fardeau de la bureaucratie, ce dont je ne pourrai jamais lui être assez reconnaissant.

Un enterrement épique

lundi 22 août 2016

CE 475: Mgr Fellay III (20 août 2016)


Trois Évêques ont dit la vérité, mais « Il n’y a personne d’aussi aveugle
Que celui qui ne veut pas voir » – il ferme son esprit.

À la lecture des deux récents numéros de ces Commentaires sur l’état d’esprit du Supérieur Général de la Fraternité Saint Pie X derrière sa poussée implacable vers un accord purement pratique avec les autorités de l’Église de Rome, un bon ami m’a rappelé que les idées qui l’inspirent il les avait exposées il y a quatre ans dans sa Lettre du 14 avril 2012 où il répondait aux trois autres Évêques de la Fraternité qui le mettaient sérieusement en garde contre tout accord purement pratique avec Rome. Aujourd’hui, plusieurs lecteurs de ces Commentaires ont peut-être oublié, ou n’ont jamais connu cet avertissement, ni la réponse de Mgr Fellay. De fait, cet échange de lettres en dit long sur un différend capital. Voici les lettres, en résumé cruellement bref comme d’habitude, avec un commentaire également bref –

samedi 20 août 2016

Les JMJ et l'icône gay des italiens


La délégation italienne aux JMJ a été la deuxième pour le nombre de participants, après celle des Polonais. Comme quoi les jeunes italiens se sont mobilisés en masse pour écouter le pape François et communier, collectivement, à la fraternité humaine promue par ces journées pour tous. Le quotidien il Giornale.it a recueilli auprès de ces jeunes de retour dans la mère patrie, quelques impressions, radicalement opposées les unes aux autres, expressions d’une culture de mort qu’encouragent, à leur façon, certains ecclésiastiques face à la civilisation de la vie défendue par quelques jeunes encore insoumis et résistants à la pensée unique !
Pressés de faire la fête par leurs propres pasteurs, ils « ont dansé pour de vrai » explique enthousiaste, Giole Anni, le secrétaire des étudiants de l’Action catholique :

CE 471: l'académisme nul (23 juillet 2016)


Si le monde universitaire manque de toute raison
C’est que des hommes d’Église ont trahi ses intérêts.

Lorsque Votre Excellence m’avait demandé, en tant qu’étudiant en histoire, si je partageais votre opinion selon laquelle le phénoménalisme agnostique condamné dans Pascendi est la clef la plus utile pour comprendre la scène moderne, j’ai été d’accord sur le champ. Je me suis alors demandé comment des hommes, surtout des hommes instruits, pouvaient prendre au sérieux une telle ineptie que cette doctrine qui affirme que l’esprit ne connaît rien au-delà des phénomènes ou des apparences. Et je me suis rappelé comment, après avoir écouté avec attention pendant plus de trois ans et demi sur les bancs des salles de cours de brillants professeurs qui semblaient avoir un sens de la réalité et beaucoup qui n’en avaient pas, je me suis mis à me demander pourquoi certains raisonnaient très bien alors que d’autres, munis des mêmes ou semblables doctorats, adoptaient des idées aussi déraisonnables et insensées. Voici la réponse de cet étudiant plongé depuis belle lurette dans la scène académique . . .

vendredi 19 août 2016

Camp de garçons aux Etats Unis: quelques photos

Nous avons rarement la joie de vous donner des nouvelles de l'apostolat de la Résistance aux Etats Unis, c'est donc avec plaisir que nous publions cette courte vidéo de photos prises durant le camp de garçons organisé par les abbés Zendejas et Garcia.

jeudi 18 août 2016

CE 474: Mgr Fellay II (13 août 2016)

Soyons forts d’esprit, de manières douces
La mollesse d’esprit rend bête, sentimental.

Une erreur n’est jamais convenablement réfutée tant qu’elle n’est pas déracinée. En d’autres mots, pour vaincre une erreur il faut montrer non seulement qu’il s’agit d’une erreur mais encore la raison pour laquelle c’est une erreur. Supposons, avec le Commentaire de la semaine dernière, que le Communiqué du Supérieur Général de la Fraternité Saint Pie-X du 28 juin dernier, en regardant vers les prêtres pieux de la Fraternité pour résoudre la crise de la Foi dans l’Église, commet l’erreur de mettre la charrette de la prêtrise avant le cheval de la Foi. Montrons alors ici que cette erreur a sa racine dans la dévaluation de l’esprit presque universelle aujourd’hui, ainsi que dans la surévaluation de la volonté, ayant pour résultat même inconscient le mépris de la doctrine (à l’exception de la doctrine des Beatles, « All you need is luv »).

mardi 16 août 2016

Apostolat à Cebu city (abbé Picot)

Le nombre de fidèles croissant, les abbés Chazal et Picot cherchent à acheter dans la ville un terrain plus grand afin d'y construire une chapelle permanente.





dimanche 14 août 2016