jeudi 23 mars 2017

Quelques mots sur l'itinéraire du futur quatrième évêque

L’abbé Zendejas est né en 1963 et il est d’origine mexicaine.
Il a fait son séminaire dans le séminaire de la FSSPX de La REJA en Argentine.

Il a reçu le diaconat des mains de Mgr de Castro Mayer en 1987 et il a été ordonné prêtre le 10 décembre 1988 par Mgr de Galarreta.

Il a passé ses 8 premières années de prêtrise en Colombie où il a ouvert, dans un quartier pauvre, une école qui compta jusqu’à 320 élèves sous sa direction.

En 1996, il est nommé collaborateur de l'abbé Jean Espi au prieuré San Atanasio de la FSSPX à Guadalajara, au Mexique.

Il est ensuite nommé aux États-Unis à la maison de retraite de la FSSPX de Ridgefield en 1998.

En 2000, il devient prieur de Ridgefield où il y exercera son ministère à titre de prieur pendant neuf ans.

En 2009 il est nommé prieur de Queen of Angels Church, Dickinson, au Texas (USA).

Il a rejoint Mgr Williamson en 2014 après avoir suivi une retraite de 30 jours en France. Il a posé sa démission à Mgr Fellay qui a refusé de voir partir un si bon élément. Malgré ce refus de Mgr Fellay, l'abbé Zendejas a décidé de quitter la FSSPX.

Il a de l’expérience dans la fondation et la direction des écoles, l’organisation et la prédication des exercices de St-Ignace.

Il a récemment acheté une maison près de Ridgefield, état de New-York, pour les retraites ; Mgr Thomas d’Aquin a prêché une retraite dans cette maison du 7 au 12 novembre 2016.

Il dessert principalement les états du Texas, du Kansas (St-Mary’s) et de New York.


Il fait régulièrement la distance en voiture (31 heures de conduite…) entre l’état de New York et le Texas, avec un arrêt à St-Mary’s…

Monsieur l’abbé Zendejas a passé deux semaines en Europe en février 2017 et il a participé à la cérémonie de prise de soutane des séminaristes de Mgr Faure, à Avrillé, le 11 février 2017.

Il parle espagnol et anglais et il comprend le français.

Monsieur l’abbé Zendejas sera sacré le Jeudi 11 mai dans la paroisse traditionnelle de monsieur l’abbé Ronald Ringrose à Vienna, dans l’état de Virginie, aux États-Unis.


mercredi 22 mars 2017

Des liens incontestables existant entre la Shoah et Vatican II (Partie 2)


Note de Reconquista : nous publions ici la deuxième partie de la traduction française (par Reconquista) d'une étude de Don Nitoglia sur les rapports étroits existant entre la Shoah et Vatican II, comme entre l'exclusion de Mgr Williamson et le rapprochement de la FSSPX avec l’Église conciliaire.  ( Partie 1)


III- L’expulsion de Monseigneur Williamson



En 2012, Monseigneur Richard Williamson fut expulsé de la Fraternité Saint Pie X, parce qu’il a « pris ses distances avec la direction et le gouvernement de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X depuis plusieurs années » (Communiqué de la Maison Générale, Menzingen, le 24 octobre 2012).

En réalité, c’est la direction de la Fraternité qui depuis de nombreuses années – et spécialement depuis 2009 – a adopté la position dangereuse du dialogue imprudent (qui est devenu de plus en plus explicite depuis l’élection du pape Bergoglio) et d’ouverture excessive aux nouveautés de Vatican II ainsi que l’acceptation de l’Holocauste, condition requise par Benoit XVI afin d'être considéré en pleine communion ecclésiastique. C’est avant tout l'opposition à ces faits qui fut reprochée à Mgr Williamson, ce que l’on a déguisé sous des aspects disciplinaires.

L’expulsion de Mgr Williamson est préoccupante car...

mardi 21 mars 2017

Analyse de M l'abbé Pivert au sujet de l'annonce de la prélature


MGR FELLAY MANGE DANS LA MAIN DE ROME

source : https://abbe-pivert.com/


Le journaliste italien Marco Tosatti nous donne l’information suivante sur son blog. Source

« Mgr Fellay a démenti les rumeurs sur l’achat d’une propriété appartenant au Vicariat de Rome, Sante Marie Immaculée de l’Esquilino, pour en faire le futur siège de la Fraternité Saint Pie X. Et il dit vrai. Mais en réalité, dans la perspective d’une régularisation des relations avec le Saint-Siège, la Fraternité s’intéresserait au domaine des Sœurs de l’Immaculée de la rue Monza, un ancien pensionnat, avec une église qui donne sur la rue. Le complexe pourrait devenir le nouveau siège romain de la Fraternité Saint Pie X. Les photos que vous voyez sont liées à ce bâtiment. »

Quant à l’accord qui serait imminent, je maintiens mon opinion qu’il est plus avantageux pour Rome de voir la Fraternité Saint Pie X lui manger dans la main que de lui accorder une reconnaissance officielle. Celle-ci viendra, mais plus tard, quand la Fraternité Saint Pie X sera suffisamment diluée.

Abbé François Pivert

Communiqué du Vatican ( Agence I Media)

Vatican - le 20/03/2017 à 17:10:00 Agence I.Media 

http://www.imedia-info.org/depeches/

Discussions Rome-lefebvristes : “l’identité“ de la Fraternité Saint-Pie X sera préservée, affirme Mgr Pozzo
Dans la perspective d’un accord canonique avec la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX), Mgr Guido Pozzo, secrétaire de la commission Ecclesia Dei, s’est exprimé dans un entretien au journal catholique allemand Die Tagespost, daté du 17 mars 2017. Le prélat confirme que la pleine intégration de la FSSPX au sein de l'Eglise pourrait se faire sous la forme d'une prélature personnelle, qui préservera “l’identité” de la Fraternité.



 

La prélature, à deux doigts d'aboutir, selon un vaticaniste renommé

Note de Reconquista : C’est le journaliste italien Marco Tosatti, spécialiste du Vatican, plume de Vatican Insider, qui nous donne cette information selon laquelle l'accord serait bien à deux doigts d'être signé. Nous ne pouvons pas ne pas publier cet article même si nous pensons que Rome sera très prudente pour finaliser ce processus de prélature car ces mêmes autorités  savent pertinemment qu'il y aura encore quelques résistances au sein de la (néo)fsspx. Mais il est non moins certain que Menzingen et Rome veulent aboutir à cette union tôt ou tard.  

SOURCE - Marco Tossati (blog) - 20 mars 2017
Des sources fiables indiquent que la Fraternité Saint-Pie X et le Vatican sont à deux doigts d’un accord. En fait, on attend juste que Mgr Fellay ait fait quelques retouches internes, pour franchir la grande étape: le retour total et officiel, en tant que prélature personnelle, des lefebvristes dans l'Eglise de Rome. De cette façon, Francis serait en mesure d'achever un processus qui a commencé sous le pontificat de Benoît XVI, et qui a échoué pour des questions théologiques, mais qui sont maintenant dépassées par la volonté du pape de ne pas demander à ce que soient définis et éclaircis tous les points sur les "I". En outre Mgr Lefebvre a écrit que si le Concile Vatican II est interprété dans l'herméneutique de la continuité, il n'y aurait pas de problème pour la pleine Communion avec Rome. Et il n'y a pas de problème parce que dans l'Eglise, comme déjà dit Benoît, le Concile est lu de cette façon. Voyez, ci-dessous, "Inter Multiplices A Vox", avec les intéressantes considérations développées par Mgr Fellay lors de son voyage en Pologne. Et même ceux-ci, mais avec toute la prudence nécessaire, il est entendu que le climat peut être mûr pour une annonce importante. En outre, le pape a une certaine sympathie pour les lefebvristes de mgr Lefebvre (et moins pour les traditionalistes dans sa propre maison), dont il a hérité, apparemment, d’une bonne impression que lui a fait la Fraternité quand il était archevêque de Buenos Aires.

Dans une homélie, en Pologne, Mgr Fellay a démenti les rumeurs sur l'achat d'une propriété appartenant au Vicariat de Rome, Sante Marie Immaculée de l’Esquilino, pour en faire le futur siège de la fraternité. Et il dit vrai. Mais en réalité, dans la perspective d'une régularisation des relations avec le Saint-Siège, la Société s’intéresserait au domaine des Sœurs de l'Immaculée de la rue Monza, un ancien pensionnat, avec une église qui donne sur la rue. Le complexe pourrait devenir le nouveau siège romain de la FSSPX. Les photos que vous voyez sont liées à ce bâtiment.

Au cours de l'homélie de la messe célébrée en Pologne le 3 mars 2017, Mgr Bernard Fellay, Supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X, est revenu sur les rumeurs au sujet de l'acquisition de biens immobiliers à Rome. Il l’a démentie, puis a de fait quelques précisions sur le projet de prélature personnelle proposé à la Fraternité Saint-Pie X à l'été 2015. Comme il l'avait dit dans l'interview à Radio Courtoisie du 26 Janvier 2017, la structure canonique correspond aux besoins et l'apostolat de la Fraternité dans le monde.
Mgr Fellay a dit que la proposition écrite envoyée de Rome....

lundi 20 mars 2017

Les enfants de la tradition vous chantent Joseph !

Note de Reconquista : beaucoup de fidèles n'ont peut être pas eu la Messe aujourd'hui en l'honneur de Saint Joseph. Qu'ils se consolent ! Les enfants de Namur (Belgique) ont fait un pèlerinage en son honneur et ont le plaisir de vous chanter un hymne en son honneur pour votre consolation.
Qu'ils en soient remerciés. Et en retour nous prierons pour leur petite école de la Sainte Famille.


samedi 18 mars 2017

MILES CHRISTI XIII (suite)

Note de Reconquista: La semaine dernière, nous vous livrions la traduction de la première partie du bulletin de l'abbé Chazal. En voici le deuxième partie qui nous donne un aperçu de l'apostolat en Asie.

India Felix:


Espérant que tout irait pour le mieux au séminaire pendant les vacances, j'ai fait un bref séjour à Wanganui, Sydney, Brisbane et passé deux semaines dans cet incroyable pays qu'est l'Inde. L'abbé Valan est en train d'y bâtir un merveilleux prieuré, loin de la ville de Chennai, comme nous à Cebu, au milieu de nulle part, excepté le fait que 200 villageois assistent à la messe chaque dimanche (50 en semaine, 600 la Semaine Sainte). Il faudra beaucoup de temps pour réformer toutes les mauvaises habitudes du village mais nous pouvons compter sur quelques vocations potentielles. Aussi l'abbé construit-il des cellules, une bibliothèque (qui sera en même temps la salle de classe) à l'étage pour le pré-séminaire qu'il pense ouvrir d'ici deux ans. Les candidats, après avoir étudié le latin et différentes matières et fait la preuve de leur piété, de leur régularité et de leur générosité, seront envoyés, s'il plaît à Dieu, au séminaire de Cebu.


La santé de l'abbé Suneel n'est pas très bonne et son emploi du temps a été en conséquence un peu allégé.Les centres de Bombay et de Goa auront la messe deux dimanches par mois, Bangalore un peu moins souvent mais nous commençons à avoir une certaine activité à Hyderabad les premiers samedis. Un groupe d'Anglo-indiens de cette ville se joindra peut-être à nous. Je pense que Chennai a 20 âmes de plus depuis ma dernière visite et Paul est venu de Tenkasi pour faire baptiser un bébé.La fille de Victor a épousé Aroud, cette fois-ci dans une explosion de couleurs comme seuls les Indiens savent en déployer...Une bonne occasion de rappeler aux gens qu'ils ne doivent pas suivre le Planning Familial National et de leur remettre en mémoire les devoirs des époux catholiques, spécialement les devoirs du mari.Les gens commencent à nous écouter et nous voyons désormais davantage d'enfants.

Le domaine du Prieuré du Saint-Rosaire, abbés Valan & Suneel Pio






À Goa, la mission est trois fois plus développée qu'elle ne l'était au temps de la FSSPX (2003-2009), grâce à une élite intellectuelle laïque très active. La scandaleuse cupidité du diocèse local est en train de nous attirer un troisième groupe issu de l'île de Vashi, tout près de Goa. Les femmes étaient voilées et modestement vêtues; les gens assistaient à la messe comme s'ils avaient été catholiques traditionalistes depuis des années.Il y a plusieurs familles nombreuses à Panjim et surtout, comme à Bombay, à ma grande surprise et pour ma plus grande joie: on ne fait PAS DE POLITIQUE.J'ai eu le sentiment que le maléfice des années passées était rompu. Les sédévacantistes ont disparu, de même que tous les autres caractères désagréables:médisants, calomniateurs, colporteurs de ragots, théologiens laïques hyperopiniâtres, etc...Quel soulagement! Les âmes sont bien disposées pour grandir et remporter la victoire...


L'abbé Pancras, qui réside dans le Sud, nous aide régulièrement pour les premiers vendredis, pour les retraites et les messes au village et dans la glorieuse église Saint-Antoine à Chennai. Si seulement j'avais le temps d'aller lui présenter mes hommages! Mais peut-être pourra-t-il nous rejoindre en Thaïlande, où nous envisageons de réunir un chapitre afin de constituer officiellement la Compagnie de Marie et de commencer à nous occuper des statuts. La Thaïlande est le seul pays abordable où nous puissions esquiver tous les obstacles liés aux visas. Cela devrait marcher, début mai 2017.


Asie de l'Est:


Ce secteur est à présent sous la responsabilité de l'abbé Picot et tout ce que nous pouvons en dire est qu'il tient bon.Une Philippine se trouve seule au Vietnam, quelques-uns sont en Malaisie, un groupe moins nombreux en Thaïlande et notre unique séminariste coréen voudrait suivre sa vocation bénédictine au séminaire de Santa Cruz au Brésil. Nous avons perdu l'abbé Nariai, qui a rejoint les sédévacantistes conclavistes et leur papauté texane occulte.Je crois que c'est l'effet du grand âge et d'un trop fréquent zapping sur le web. Ses fidèles sont conscients du problème. L'abbé Nariai disait la messe au centre que nous visitions autrefois à Perth.

 

 Australie:


J'aimerais vraiment pouvoir vous brosser un tableau idyllique de nos réussites mais je vais devoir attendre, car la situation continue à s'aggraver. Je crois que l'abbé Mac Donald ne trouvera plus beaucoup de fidèles à Perth: la dernière famille qui nous restait encore ayant annoncé son intention de retourner vers la FSSPX. Les abbés Pfeiffer et Hewko, accompagnés de Greg Taylor, se sont rendus en cinq ou six endroits, mais je ne suis pas sûr qu'ils soient parvenus à dissuader les gens de suivre la Fraternité depuis la scission de Melbourne et de plusieurs autres centres. J'ai essayé de mener une petite enquête mais il semble qu'il n'y ait pas eu de nouvelles pertes depuis le départ d'une centaine de personnes. Sydney, Adélaïde et Melbourne gagnent de nouveaux fidèles. Quant à Brisbane, je croyais qu'elle avait touché le fond mais elle vient de voir partir toute une famille au profit des sédévacantistes.

Mgr Sanborn a fait une tournée en Australie. Je ne pense pas qu'il ait eu beaucoup de succès, car les gens ne sont pas passés au sanbornisme mais ont adopté la théorie du pape caché. Je ne parviens pas à m'expliquer comment Mgr. Sanborn, qui condamne si sévèrement le CMRI (Congregatio Mariæ Reginæ e Immaculatæ) peut interagir avec la paroisse de Brisbane, dirigée par le cmriste abbé Gilchrist. Dans ces contrées, le CMRI présente des dehors très catholiques et polymorphes.






(Les chiffres entre parenthèse indiquent le nombre de personnes qui assistaient auparavant à la messe )


Le besoin d'un clergé local, enraciné, se confirme pour l'Australie. Les moyens de communication actuels sont si puissants que des visites brèves et espacées ne peuvent compenser à temps les dommages subis. C'est pourquoi nous gardons l'Inde et les Philippines comme bastions, avec quelques autres petites places imprenables, comme la Corée, ...

Nouvelle-Zélande


Ce pays est totalement indemne des perturbations susmentionnées et représente plus de la moitié de ce que nous avons perdu en Australie. Une vie simple, le contact avec la terre, l'école à la maison et les familles nombreuses font toute la différence. Les difficultés ne manquent pas mais elles sont plus faciles à surmonter et les familles peuvent s'entraider, comme ce fut le cas lors du passage de Peter Cusack.Quatre vocations ont déjà vu le jour: trois religieuses et un futur prêtre.

(à suivre)


+abbé Chazal

jeudi 16 mars 2017

Le silence décidé des quatre cardinaux. Qu'en penser ?

Les 4 cardinaux Brandmüller, Burke, Caffara et Meisner, qui avaient publié les dubia au Pape pour clarifier le document "Amoris Laetitia", ont finalement décidé ne  plus faire   une correction publique comme ils l'avaient annoncé.

Ils se sont réunis il y a environ trois semaines, à Rome, et  ont opté pour ce choix. Il semble que la raison est le fait qu'ils ne se sentent pas soutenus par d'autres cardinaux, au niveau officiel. Ils ont donc décidé de jeter l'éponge.
  
Cette attitude de mutisme des princes de l’Église est en soi contradictoire avec leur mission cardinalice. 

Car le pasteur doit exposer sa vie et sa renommée pour défendre les brebis. Le mercenaire, non. "C'est une honte pour un pasteur, disait Jean le Scolastique, de craindre la mort "(ou l'exil sur une île). 
Le pasteur est tenu en tout temps de prêcher son troupeau, s'il doit conserver la Foi et la morale catholique quand elles sont respectées; il doit bien davantage les défendre quand elles sont attaquées. Si le pasteur ne parle pas, les brebis iront sans remède dans la gueule du loup. 

Le pasteur (prêtre, évêque ou cardinal) doit-il aussi élever la voix contre ceux qui ne paraissent pas loups au dehors, et qui se couvrent de peau de brebis ? Oui, il faut avertir les brebis qu'elles se gardent aussi d'eux. C'est ce que Notre Seigneur lui-même enseigne : "Attende a falsis prophetis, qui veniunt ad vos in vestimentis ovium, intrinsecus autem sunt lupi rapaces (Matt, VII, 15). C'est surtout contre eux qu'il faut parler, parce que le danger de séduction est plus grand de leur part pour les brebis. 

Mais s'il n'y a pas d'espérance d'arrêter la rage des loups (pape et évêques progressistes), le pasteur devra-t-il élever si fort la voix avec autorité, et s'exposer peut-être à des insultes ou des sanctions ?  Oui pour le pasteur. Non pour le mercenaire. Dieu qui a confié le troupeau au pasteur, ne lui demandera pas compte de la vie des brebis, mais de sa vigilance. Il dépend du pasteur de veiller sur ses brebis. "Je t'ai mis, dit Dieu à Ézéchiel, pour garder la maison d'Israël [...] Si quand je dis à l'impie, tu mourras; tu ne le lui fais pas savoir, et tu ne parles pas pour qu'il quitte l'impiété et ne meure pas, il mourra dans son péché, mais je te demanderai compte de son sang" (Ezech. III,17)

Ce silence des cardinaux met le âmes dans un état d’extrême nécessité en ce qui concerne la Foi et la Morale. Car c'est le relativisme moral qui va désormais submerger le monde catholique en ce qui regarde le sacrement du mariage.

Cet état d'extrême nécessité justifie amplement la décision de Mgr Williamson de sacrer un évêque de plus, et ce, pour faire mieux entendre la Foi qui sauve, aux oreilles des bons et des mauvais.

Bernardus

mercredi 15 mars 2017

Molière, fervent soutien de Mgr Williamson

 
Valère :
_ Apprenez, maître Jacques, vous et vos pareils, que c'est un coupe-gorge qu'une table chargée de trop de règles et de conventions; que pour se bien montrer ami de ceux que l'on invite, il faut que la simplicité règne dans les repas qu'on donne; et que, suivant le dire d'un ancien,
la Vérité reste le but de l’Autorité, et l’Autorité n’est point le but de la Vérité.

Harpagon :
_ Ah! que cela est bien dit! Approche, que je t'embrasse pour ce mot. Voilà la plus belle sentence que j'aie entendue de ma vie.
L’Autorité est le but de la Vérité, et non pas la Vérité le but de l'Aut... Non, ce n'est pas cela. Comment est-ce que tu dis?

Valère :
 

_  La Vérité reste le but de l’Autorité, et l’Autorité n’est point le but de la Vérité.
 
Harpagon:  

_ Oui. Entends-tu? Qui est le grand homme qui a dit cela?

Valère : 

_ Mgr Williamson, qui le tient de la sagesse de l’Église.

Harpagon :
_ Souviens-toi de m'écrire ces mots: je les veux faire graver en lettres d'or sur la cheminée de ma salle.


(d'après l'Avare, acte III)


Réadapté par Gillou