jeudi 2 novembre 2017

Déclaration des évêques à Fatima

A l'occasion de la fête du Christ-Roi et du centième anniversaire des apparitions de Notre Dame à Fatima, les quatre évêques fidèles ont fait une déclaration commune. Celle-ci résume notre situation dramatique et la solution que le Ciel  offre aux hommes, spécialement la consécration de la Russie et nos consécrations individuelles à la Reine du Ciel. Puisse-t-elle être entendue.
___________________________________

Déclaration à l’occasion du centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima, Portugal


En cette année 2017, l’Église et le monde sont tous deux aux prises avec une crise sans précédent dans toute l’histoire humaine, une crise reconnue par beaucoup de personnes mais vraiment comprise par un tout petit nombre, parce que l’Église Catholique est la lumière du monde et elle a été mise dans l’obscurité depuis le Concile Vatican II (1962 – 1965)

Cette crise remonte au moins à 500 ans lorsque Luther divisa la Chrétienté avec sa fausse « Réforme », rendant possible 200 ans plus tard l’organisation par la franc-maçonnerie de la fausse religion du libéralisme, qui a explosé lors de la Révolution Française de 1789, désignée par sa devise « Liberté, Egalité et Fraternité », pour renverser le trône et l’autel, et par ses « droits de l’homme » pour remplacer les droits de Dieu.  Le Protestantisme et le Libéralisme ont si bien réussi à « refaçonner » l’esprit humain que malgré un admirable combat d’arrière-garde de l’Eglise au XIX ème siècle, en 1917, encore 200 ans plus tard, en Russie explosa la révolution communiste qui a combattu pour abolir à la fois Dieu et toute trace de Lui sur terre.

Cependant, juste quelques mois avant que se produise, en Russie, cette gigantesque étape vers un Nouvel Ordre Mondial sans Dieu, destinée à permettre que ces mêmes ennemis de Dieu qui ont promu le Protestantisme et fabriqué la Franc-Maçonnerie puissent dominer le monde, Dieu intervint. Par Sa Mère apparaissant ici, à Fatima, à trois petits paysans, Dieu promit à Sa seule vraie Église, l’Église Catholique, un remède par lequel Ses hommes D’Église au moment où ils le choisiront à partir de cette époque, pourront faire reculer l’apostasie mondiale et obtenir une période de paix pour toute l’humanité avant la fin du monde.

Le double remède, présenté par la Mère de Dieu par l’intermédiaire de Sœur Lucie de Fatima dans les années 20, était simple.  Tout ce que le Pape catholique avait à faire était d’appeler tous les évêques du monde à se joindre à lui pour consacrer la Russie (pas le monde) au Cœur Immaculé de Marie.  Et tous les prêtres et fidèles catholiques devaient, chaque premier samedi du mois, se confesser, communier, réciter cinq des quinze mystères du Saint Rosaire et méditer pendant 15 minutes sur l’un des quinze mystères.  Certainement de pareilles actions, ce n’est pas trop demander aux catholiques, mais depuis les années 1920, la crise de l’Église et du monde n’a fait que s’aggraver au cours de ce  siècle depuis que Notre Dame est apparue aux enfants de Fatima.

Ainsi dans le monde, éclata en 1939 la seconde guerre mondiale avec ses 66 millions de victimes, et dans l’Eglise, beaucoup plus grave, commença en 1962 le second Concile du Vatican avec ses milliers de millions de victimes spirituelles, depuis la confusion schizophrénique jusqu’à la pure perte de cette Foi qui peut seule sauver les âmes pour l’éternité.  Pour s’opposer à ces désastres, en 1970, un vrai et grand homme de Dieu, Mgr Lefebvre, fonda une Congrégation catholique classique pour former de vrais prêtres, mais depuis quelques années maintenant, ses propres successeurs à la tête de sa Fraternité Saint Pie X ont fait des tentatives répétées pour soumettre tous les prêtres de la Fraternité au contrôle des conciliaires. Quel triste exemple de la corruption de l’homme moderne par le libéralisme !

Il n’y a aucun doute que de nombreux catholiques, cardinaux, évêques, prêtres et fidèles, venant de toutes les parties de l’Église catholique, mais embrouillés par la déliquescence des autorités  de L’Église conciliaire, ont quelque idée que Notre-Dame de Fatima avait raison, que Mgr Lefebvre avait raison, et que Vatican II avait tort, mais des millions de catholiques sont paralysés par une fausse obéissance, ce qui les rend incapables de réagir.  Cependant, les quatre évêques signataires déclarent qu’eux-mêmes veulent aider tous ces catholiques le mieux qu’ils le peuvent pour qu’ils gardent la Foi, en particulier pour les encourager à tenir compte de Notre-Dame de Fatima en pratiquant la dévotion des premiers samedis, et en luttant pour la Consécration de la Russie à son Cœur Immaculé.  Ainsi seulement, l’Eglise et le monde peuvent-ils être retirés de leur désastreux chemin actuel.  Ainsi seulement Son Bien-Aimé et Divin Fils, Notre Seigneur Jésus-Christ, pourra être rétabli à Sa place légitime à la tête de TOUTES LES NATIONS.


+ Jean-Michel Faure
+ Dom Thomas d’Aquin
+ Richard Williamson
+ Gerardo Zendejas

Fatima, en la fête de la Royauté Universelle de Notre Seigneur Jésus-Christ 2017